Pacte avec un tueur

Pacte avec un tueur Un superbe scénario signé Larry Cohen (lui-même réalisateur de films comme « Le monstre est vivant » ou « Meurtres sous contrôle »). Un flic, jadis grièvement blessé dans un hold-up, a consacré à sa douloureuse aventure, un livre devenu un best-seller. En mal d’inspiration, il reçoit la visite d’un des truands qui participa jadis au hold-up, pour le compte d’un grand industriel. Aujourd’hui, l’homme de main est prêt à tout raconter. Résistant à la tentation de l’arrêter, le policier commence à recevoir sa confession. Entre les deux hommes, s’établit peu à peu un rapport de haine et d’admiration réticente. Mais le riche industriel n’est pas disposé à laisser parler son ancien homme de main. La violence monte rapidement. John Flynn a su installer un rapport, dramatiquement et psychologiquement, fort entre les deux hommes avant de plonger complètement dans l’action. On connaissait le génie tourmenté de l’acteur James Woods. Mais « Pacte avec un tueur » permet de confirmer la diversité de talent d’un comédien qu’on a trop souvent cantonné aux emplois de brutes épaisses (« Rambo » ou « Gorky park ») Brian Dennehy. Dennehy s’offre une séduisante et subtile composition dans » Pacte pour un tueur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *